- Observation de la mise en jeu -


La ludothèque on y vient jouer mais est-ce seulement un espace avec des jeux et des jouets ?
Qu’est-ce que « jouer », si on y réfléchit vraiment ?


Voilà des questions qui se sont posées jeudi dernier, le 22 novembre, à la ludothèque pour des médiathécaires bénévoles du territoire et des agents de la médiathèque départementale.

Au programme de la journée : présentation d’une ludothèque, ses missions, ses valeurs, son cadre aussi. L’envers du décor, est-ce qu’un ludothécaire passe sa journée à jouer ? Comment prépare-t-on les jeux et les jouets qu’on vient d’acheter pour les mettre à disposition du public ? Quelle réflexion pour aménager les espaces de jeu ? Quel budget pour acheter des jeux et jouets ? Comment les choisir ?

La structure ludothèque peut finalement soulever de nombreuses questions et, pour ces partenaires, il convenait de se rencontrer pour mieux se connaître et pour mieux travailler ensemble sur des projets culturels de territoire.
Et puis au fond, qu’est-ce que Jouer ? Est-ce qu’on joue pour apprendre ou est-ce qu’on apprend lorsqu’on joue ? Que doit-on penser des jeux « éducatifs » ? Gilles Brougères - directeur du DESS Sciences et Jeu à Paris XIII répondait que tous les jeux sont intrinsèquement éducatifs.

Cette journée placée sous le signe de la découverte et des échanges fut très enrichissante. On a pu confronter les missions des médiathèques et des ludothèques en tant que structures culturelles malgré la grande distinction de leur objet de travail. Ce fut l’occasion de détricoter le Jeu, d’une part, comme objet culturel dans sa singularité, et d’autre part, comme action de jouer dans l’inconditionnalité de ses critères.